TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

Absence

*

Absence

Par une morne et friable aurore
Emplie de tristesse et éloignée
J'ai pris mes tiroirs de solitude
Et à double tour m'y suis enfermée.

Lasse de mes jours, comme du vide
Qui remplissait fréquemment mes journées !
Dans un flou féroce et avide
Qu'enveloppait mes sombres pensées !

Absente ! Pour moi plus rien ne comptait,
Même pas l'amour, ce doux pionnier,
Rare intrus qui autant s'approchait.

La nuit j'ai tant souhaité prolonger
Pour dans son noir pouvoir me confondre
Et en elle pour toujours me dissoudre.


*


13/03/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres