TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

Éclaboussures



Éclaboussures


Si je pouvais danser sur le sable,
Pieds nus élucidée par les vagues,
Retrouver dans une ronde folle
La liberté que j'honore.

Le vent éclaboussant ma face
De gouttes salées bleuâtres
Dans la lumière silence
Que le soleil disperse !

L'amour est sournois et confus
Quand transformé en jaloux !
Comme un petit roi perdu
Se décline, dédaigneux.

Mon cœur, ce grand océan,
Où se noient tous les maux,
Dessèche comme un champignon
En présence de cet amour faux.

Si je pouvais danser sur le sable,
Pieds nus marcher sur les vagues,
Dans un songe décontracté,
Mon âme serait sauvée…


*


22/12/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres