TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

Éveil pitoyable

Éveil pitoyable

 

Glauque éveil dans l’aurore qui s’avance
À l’horizon le soleil ces rayons pointe
Désireux de changer le paysage nuisance
Qui des regards accablés désenchante!

 
Faible lueur en manque de chaleur
Qui ne rompe l’insouciance

Corrodante et superficielle ferveur
Marécageuse défaillance

 
Lourdes paupières semi-closes
Habités par trop de noirceur
Où les prunelles restent encloses
Par l’absence de douceur

 
Tant d’illusions semées s’annulent
En ce bas-monde regrettable
Où la lumière répandue se dissimule
En petits segments pitoyables





21/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres