TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

Échéance

Échéance

 

J'aurais aimé prendre l'envol,
comme le papillon prisonnier
qui d'un battement d'ailes se libère,
cherchant la liberté !

 
Mais je suis morte en dedans !
Mon ombre ne m'accompagne plus...
Elle s'est perdue
au détour d'un chemin
prés d'un chêne abattu…

 
A quoi sert d'attendre ?
Quand les voix se sont tues !
Faut-il être aveugle et sourd
pour avoir des sensations ?…
Quand les leurres ont prit le dessus !

 
Tout se meurt en absence d'illusions
Au passage du temps…

 
Mon cœur a arrêté de saigner !
Dans mes yeux secs
il n'y a plus de larmes
qui puissent remplir les rivières…

 
Mon arbre a chu !
Dévoré lentement par l'asticot...
Des feuilles aux racines
il est vide et creux...





30/01/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres