TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

Spleen (revisité en 2007)

*


Spleen
(revisité en 2007)


Il me manque souvent un bout de quelque chose
L'esquisse d’un phonème, un peu de lumière
L’ivresse du temps aux allures printanières
Ces belles saisons où la béatitude explose.

Il me manque souvent un bout de tendresse !
Dégagés par le vent, rieuses caresses
Les jours ne sont plus garnis d’allégresse
Les années se plissent et l’envie paresse.

Il me manque souvent un bout de ta présence !
Les ramures de ton chêne formant un berceau
Tes vocables câlins qui créent résonance
Sur mon corps vieilli aux portes du caveau.

Il me manque souvent un bout de conviction !
Quelques mots ici là qui rompent le silence
Des rires en sourdine qui grattent le chagrin
Les soirées câlines bondées de constance.

Pourquoi mes saisons se sont-elles encloses ?
Il me manque toujours un bout de moi-même
Les souvenirs qui durent ne font pas grand chose
Dans cet abandon au temps qui m’enferme.



Bia 2007

*



12/02/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres