TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

Vertige !

Vertige !



Je marche sur un fil,
au bord du précipice.
Dans un monde parallèle,
guidé par le vertige.
Où je perds l’équilibre
et la raison me quitte !

Sous mes cils courbés,
la rosée se propage.
Et en ce cœur meurtri,
le plasma se congèle.
Je vacille d’onde en onde,
me transforme en écume !

Mes jours soufflet de vent,
mes nuits trombes de pluie,
lorsque mon essence fatiguée,
les rais de soleil hallucinent.

Mon navire, douce épave,
dans les ravages du temps,
où la vie s’égare et chavire,
et le vertige s’éternise !


*


29/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres