TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

Âme perdue (Alma perdida)

Âme perdue


Toute cette nuit le rossignol a pleuré,
Gémi, prié, crié éperdument!
Âme de rossignol, âme de gens,
Tu es, peut-être, quelqu'un qui a terminé !

 
Tu es, peut-être, un rêve qui a passé,
Qui s'est fondu dans la douleur, suavement…
Peut-être es-tu l'âme, l'âme patient
De quelqu'un, qui voulait aimer et n'a aimé !

 
Tu as pleuré toute la nuit… et j'ai pleuré
Parce que, à t'écouter, j'ai remarqué
Que personne n'est plus triste que nous !

 
Tu as tellement raconté à la nuit calme,
Que j'ai pensé que tu étais mon âme

Que pleurasse perdue dans ta voix !


Alma perdida

Toda esta noite o rouxinol chorou,
Gemeu, rezou, gritou perdidamente!
Alma de rouxinol, alma da gente,
Tu és, talvez, alguém que se finou!

Tu és, talvez, um sonho que passou,
Que se fundiu na Dor, suavemente...
Talvez sejas a alma, a alma doente
Dalguém que quis amar e nunca amou!

Toda a noite choraste... e eu chorei
Talvez porque, ao ouvir-te, adivinhei
Que ninguém é mais triste do que nós!

Contaste tanta coisa à noite calma,
Que eu pensei que tu eras a minh'alma
Que chorasse perdida em tua voz!...





22/01/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres