TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

TRANCHES DE VIE D'UNE LUPIQUE

Etre ou ne pas être…

Être ou ne pas être… tumultueuse rengaine. J'y étais, je n'y suis plus…

 
Il y a des matins ainsi, où tout devient gris, sans raison apparente… où la brume a du mal à se dissiper… comme un cauchemar qui c'est prolongé au-delà de la nuit.

Si j'ai cauchemardé, je ne me rappelle plus… mon cerveau me joue des tours. J'oublie même l'essentiel… Je ne rêve plus… Je ne parle plus… Seul l'esprit se promène encore, perdu dans le froid.

Mon corps est gelé, je suis glaciale… comme la feuille morte tombée de l'arbre, qui fini piétinée.

Quelle contraste désastreux, celui de l'automne. Que veut-il nous faire comprendre? Un beau paysage aux couleurs reposantes enveloppées de froideur… principe de terme… acharnement… Commencement et fin… noués.

Je suis dans le brouillard et ne vois plus rien de ce qui m'entoure. Aveuglé dans un tumulte d'images. Plus de sensations… plus d'émotions. Sauvage Néant.

Je dois sortir parmi la foule… et encore avoir mal. Je redoute déjà les tremblements et la montée des sueurs froides qui vont m'envahir… Ce monde pressé qui m'affole. Avoir envie, une fois de plus, de me transformer en un infime grain de poussière… imperceptible.


(20 oct 07)

 



21/10/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres